Nouvelle brève

lundi 10 mars 2008

Ce qui frappe toujours davantage à Opstal, c’est la modestie du lieu, de plus en plus « lozérienne », dans une ville qui ne cesse de se développer.
Etonnamment cet hiver, la ferveur quotidienne n’a pas diminué dans la maison, malgré un nombre de résidents plus restreints : offices de prière, accueil, convivialité, Eucharisties quotidiennes… Chaque jour est comme un vrai feu de camp dans le désert, où ce que nous faisons prend aussitôt du relief, une visibilité… Sandra est repartie en Lettonie, après huit années de présence continue. Beaucoup l’ont connue et appréciée à l’accueil le dimanche, au sein du groupe de la « Communion de Partage », ou auprès des enfants pendant la messe.
Début janvier, de quelque bord que nous soyons, proche ou lointain, tous ont accepté, à l’unanimité, de vivre un jour fixe par semaine uniquement en néerlandais, et notamment les trois offices de prière du jour. C’est un exercice de confiance et de simplicité entre nous que de garder la bride à ces mots français qui se précipitent si spontanément à la bouche pour désigner les choses les plus communes du quotidien. A notre grande surprise, cela a très bien marché et délie les langues…
Le Bon Dieu a de l’humour et de la suite dans les idées, car peu de temps après le oui à cette démarche nous arrivaient Jean-Christian (Montpellier), Rèka (Hongrie) et Frédérique (Cameroun), tous trois manifestant déjà une grande aisance en néerlandais… !!
L’unité nous fait signe : plus de liens spontanés avec La Viale Europe, avec l’Ecole Européenne voisine, et d’autres lieux de rencontre. La perspective de la venue de milliers de jeunes au pèlerinage de confiance de Taizé à la fin décembre laisse entrevoir un rassemblement accru de tous et toutes. « Une personne : 2 m² » disent les organisateurs. Faisons le compte de la famille qui nous est promise !!


Sur le Web : Nouvelles de mars 2008