Une nouvelle icône de Marie à La Viale Europe

Il s’agit de la Vierge dite Éléousa, ou « Vierge de tendresse et de compassion », ayant servi de modèle à la Vierge de Taizé écrite en un style moderne. C’est cette dernière qui a été installée il y a 20 ans. Ses couleurs passant, on la remplace par une autre Vierge de tendresse, écrite à la main. 

« Tu pourrais peindre une Vierge fidèle à l’icône de Taizé, pour La Viale Europe ? »

Quelle mission… Peindre une Vierge pour une église, ma peinture devra aider à prier… quelle responsabilité. Il m’a fallu plusieurs semaines pour mûrir ce projet dans mon cœur. Et puis un jour, j’ai senti que je pouvais m’y mettre. Je me suis alors retirée dans une pièce calme, à l’écart, loin du tumulte familial.
J’ai sorti mon matériel et j’ai prié. Il était important que je demande l’aide de la Vierge Marie, pour que mes mains sachent représenter ce qu’elle voulait transmettre à ceux et celles qui viendraient la prier. De la douceur, de la compassion, du réconfort, de l’espérance, de l’amour, de la joie ?

« Une icône est une fenêtre ouverte sur le ciel ».

C’est ce que je voulais réaliser. Je n’étais qu’un instrument et Marie devait me guider.

J’ai donc commencé par peindre les visages, ces visages qui parleraient aux cœurs. Puis les mains, ces mains qui tout à la fois portent le Christ et nous l’offrent avec amour. Ma peinture devenait présente pour moi. Quelle joie, quelle paix intérieure.

Tout en harmonisant les couleurs, je pensais à toutes le personnes qui viendraient rendre grâce, offrir leurs joies ou déposer leurs fardeaux, leurs souffrances ou leurs peines, implorer de l’aide. Je les confiais à Marie et mon pinceau devenait prière…

La Vierge Marie est représentée avec l’enfant Jésus dans ses bras appuyant sa joue contre celle de sa mère. Dans ce type d’icônes dites de la Vierge éléousa le rapprochement du visage de la Vierge Marie et de celui de l’Enfant-Jésus symbolise l’Amour infini. L’icône fait aussi symboliquement référence, en évoquant cet amour infini, au don du Christ sur la Croix, comme expression la plus élevée de son amour pour l’humanité. La Vierge pressent le martyre de son fils et le serre dans ses bras. Celui-ci lui tend la joue pour la consoler. C’est un thème profondément humain qui existe en variations infinies : celle de la tendresse d’une mère pour son enfant.

Posted in La Viale Europe, Les Pôles.